Solidarité Tahiti Liban

Ia Ora Na,

Du 1er septembre au 30 novembre 2020, l’association des Amis du Liban-Tahiti, et le Club Polynésien de la francophonie, mettent en place une collecte pour l’achat d’une ambulance destinée à apporter une aide directe à la défense civile de la ville de Batroun située au nord de Beyrouth.

Nous souhaitons également offrir par la même occasion, en partenariat avec la Société Saint Vincent de Paul, district de Batroun Saint Étienne, « un Noël Magique à des enfants traumatisés par la double explosion intervenue, dans la capitale libanaise, le 4 Août dernier et qui a fait 200 morts, plus de 6 500 blessés et près de 300 000 sans abri.

Nous avons besoin de votre soutien pour faire triompher l’espoir et la VIE.

Mauru’uru !

Le Liban :

Superficie : 10 452 Km2 (Tahiti 1 045)

Population : 5,5 millions d’habitants (Nouvelle Zélande 4,886)

Population libanaise dans le monde : 15 à 18 Millions

C’est le premier pays au monde qui compte le plus d’étrangers et de réfugiés par rapport à ses habitants, plus de deux millions.

Double explosion au port de Beyrouth

4 Août 2020

L’ampleur de la catastrophe nous interpelle sur plusieurs secteurs : La Santé, La Culture, L’Éducation et La Famille

Je me trouvais au Liban au moment de cette double explosion, j’ai pu apporter mon assistance et soutien sur place à plusieurs associations, aider à nettoyer, essayer de donner du réconfort à des personnes qui ont tout perdu…

L’image d’un enfant demandant à sa mère si le vent du diable allait frapper sa maison encore une fois continue à me bouleverser

Je n’étais pas préparé à vivre tant de souffrances dans un tel désarroi…. On n’est jamais préparé d’ailleurs…

Je suis rentré au Fenua il y a cinq semaines et pris contact dès mon arrivée avec les membres de notre association « Les Amis du Liban-Tahiti », et des membres du « Club polynésien de la francophonie », ils étaient tous anonymes pour créer ce collectif au sein de nos deux mouvements pour que les polynésiens, un peuple frère, ami  et francophone, puissent participer à cet effort mondial de solidarité.

Cette double explosion a secoué le Liban et le monde entier, une terrible catastrophe, considérée comme la troisième plus grande dans le monde et le bilan humain et matériel est très lourd.

         SUR LE PLAN HUMAINS

  • 200 morts,
  • Plusieurs dizaines de disparus, plus d’espoir de retrouver des survivants.
  • 6.500 blessés.
  • 300.000 sans abri.
  • 2 000 médecins blessés ou affectés dans leur pratique quotidienne.
  • 160 000 personnes dans un rayon de 15 km autour du port privées d’accès aux soins.

SUR LE PLAN MATÉIEL DES DÉGÂTS :

  • 6 hôpitaux partiellement ou totalement détruits.
  • 20 cliniques et centres de soins endommagés.
  • 128 établissements scolaires de Beyrouth et dans la région du Mont Liban ont subi des dommages importants
  • 110 véhicules de soin et ambulances écrasées.
  • Le musée Sursock rénové en 2015, pour un budget d’1, 5 milliards de francs, a été réduit en carcasse.
  • La rue Mar Michaël, lieu privilégie de la jeunesse de Beyrouth, est méconnaissable.
  • 640 Bâtiments historiques touchés.
  • 2 000 Milliards de francs pacifiques de dégâts au total.

Le Port de Beyrouth

La légende de Saint Georges : La toponymie de ce lieu lui fut donnée en l’honneur de Saint Georges. Selon la légende, un jour, il traversa la ville de Beyrouth qui était terrorisée par un redoutable dragon qui dévorait tous les animaux de la contrée et exigeait des habitants un tribut quotidien de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive le jour où le sort tombait sur la fille du roi, au moment où celle-ci allait être victime du monstre. Georges engagea avec le dragon un combat acharné et finit par triompher.

Cette double explosion a entièrement rasé le port de Beyrouth, fondé il y a 4200 ans, et détruit des quartiers entiers de la capitale, faisant les titres des médias du monde entier, et provoquant un incroyable élan de solidarité.

Plus de 8,5 millions de dollars de dons de l’étranger ont été reçus par la Croix-Rouge libanaise en moins d’une semaine après le 4 août.

Toutes les donations reçues de l’étranger contribuent pleinement à financer le plan d’aide. 

La Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (ESCUA) annonçait que « plus de 55 % de la population du Liban est désormais prise au piège de la pauvreté et lutte pour avoir accès aux besoins de première nécessité ». Et ce dès mai dernier, soit avant le drame du 4 août. En mai 2019, cette proportion était de 28 %. Toujours selon l’ESCUA, 23 % de la population se trouve dans une situation d’extrême pauvreté, contre 8 % en 2019.

Le secteur de l’éducation est par terre, la facture post-explosion pour les hôpitaux, déjà plombés par les crises économique et sanitaire, est de 10 Milliards de francs pacifiques.

Les deux fondations : Les Amis du Liban-Tahiti* et Le Club polynésien de la Francophonie* se sont associées pour lancer une collecte de fonds et apporter son soutien dans deux domaines : Médical et Familial.

* Ces deux associations sont à but non lucratif loi 1901, œuvrent en Polynésie française depuis plusieurs dizaines d’années et ont contribué à aider plus de 100 000 enfants polynésiens.

Une Ambulance de l’espoir aux couleurs de la Polynésie

Beaucoup de véhicules ont été détruits suite à cette double explosion ajouté aux problèmes financier du moment empêche t la sécurité civile de travailler sereinement d’où le choix de financer une ambulance qu’on appellera « L’Ambulance de l’Espoir » et qui portera les couleurs polynésiennes.

Maître Rima MURR, juriste auprès de la défense civile, pour les contacts avec les autorités et pour l’exonération de taxes.

Toni KACHKARIN, coordinateur de la défense civile libanaise, secteur nord basé à Batroun, pour le véhicule de soin.

TAHITI – BEYROUTH – LIBAN

Un Noël magique pour des enfants victimes de traumatisme ! 

Près de 100 000 enfants ont été traumatisés par les derniers événements qui ont frappé la capitale libanaise.

Beaucoup d’ONG avec la Croix Rouge libanaise s’occupent du suivi psychologique de la majorité d’entre eux.
Mais, Noël approche à grands pas. Et pour nous, la priorité pour notre association, depuis sa création en 1990, est la protection des enfants et l’organisation de journées récréatives en faveur de ceux-ci. Nous n’oublierons pas les enfants polynésiens, nous continuons nos actions sur Tahiti et dans les îles, nous travaillons avec les écoles et les communes. Cette année, nous souhaitons offrir également un Noël magique aux enfants du Liban. 

Nous avons pris le choix de travailler avec la « Société Saint Vincent de Paul, District Saint Étienne de Batroun ». Nous sommes en relation avec les membres de l’association et leur présidente, Madame Gisèle SEJAAN.
Les cadeaux seront distribués aux parents, ce sont eux qui remettront les cadeaux à leurs enfants et non les membres de l’association ou de la fondation. Le parent pourra ainsi passer à l’église Saint Étienne et choisir le cadeau correspond à son enfant et le lui offrir le soir de Noël.

Nous souhaitons réaliser notre objectif avant 30 novembre 2020.

Un grand merci à vous tous.

Voici le bureau de notre collectif :

Bernard BAUDRY Président de notre collectif.

Frédéric FRITCH Vice-président

Moana BLANCHARD coordinateur entreprises MEDEF.

Christophe ABRAHAM de PILE POIL DESIGN est en charge du Logo.

Linda TEMZI, de ARTNOW AGENCY devrait suivre la page Facebook.

Philippe LEYDET, sera en charge des rencontres avec les anciens combattants, les anciens membres de la FINUL et les représentants des armées en Polynésie.

Philippe VASSEUR est chargé de l’événementiel.

Maître Jean-Pierre Elie, Huissier de justice, nous aidera à superviser la collecte et d’accompagner l’aide au Liban.

Docteur Jean-Louis BOISSIN sera notre Consultant médical pour les choix à prendre dans le secteur médical.

Jeannot CICUTTA, secrétaire

Jacques BEY ROZET, secrétaire adjoint.

Pierre BARBAR sera notre trésorier et rendra compte de la situation toutes les deux semaines.

Téva LAGUERRE, trésorier adjoint

Simon ABI SAAB aura la mission de m’accompagner et porter notre aide au Liban.

Heimiti LECOMTE, représentera le Club polynésien de la        Francophonie

Les Amis du Liban-Tahiti

Relevé d’identité bancaire Banque Socrédo

Relevé d’Identité bancaire Banque de Polynésie

Des militaires polynésiens au Port de Beyrouth

Déployés dans le cadre de l’opération Amitié suite à l’explosion survenue à Beyrouth, les militaires du 2e REG, 14e RISLP, 519e RT, 19e RG, 31e RG et 17e RGP œuvrent à la remise en état des différentes infrastructures de la ville.

Parmi eux de nombreux aito. 
Fa’aitoito à toutes et à tous.

Laisser un commentaire